Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le ...
Voir le deal

[Terminé] Nouvelle Relation [pv Valentin]
 :: Zone RP - Downtown :: The Loop :: Logements :: Appart de V. Reznikof

Aller à la page : Précédent  1, 2

Valentin Reznikoff

Messages : 50
Date d'inscription : 30/08/2021

Profil Personnage
Profession : Barman
Race : Humain
Valentin Reznikoff
Valentin Reznikof

Ven 21 Jan - 14:43
Je vais essayer...
"Я похожа на медсестру?"

Calmer Grisha a pris un peu de temps et Cael n'est pas revenu tout de suite après avoir couper la télé dans le salon. Après tout ce qu'il m'a dit, je ne sais pas trop si je m'en sens soulagé ou inquiet. Je préfère me concentrer sur mon p'tit bonhomme pour l'instant. Je fais de mon mieux pour le consoler et le calmer. Je lui frotte le dos d'une main et le serre contre moi de l'autre en prenant garde tout de même de ne pas l'étouffer. Il finit par se calmer quelques minutes après que Cael nous ai rejoint et qu'il ait commencé à fredonner. Grisha lui jette un oeil avant de reloger sa tête dans mon cou pour finir par s'endormir. Je n'ai pas vraiment l'occasion de me changer mais je me glisse comme je peux dans le lit, gardant mon petit garçon contre moi, le plaçant seulement de façon à ce qu'il puisse dormir de façon confortable, entre Cael et moi. Il ne me faut pas longtemps non plus pour m'endormir, la journée a été longue et assez éprouvante, la présence du renard ne me perturbe même pas...

Il est cinq heure du matin quand j'ouvre les yeux, beaucoup trop tôt pour se lever et puis de toute façon, la petite main de Grisha accrochant mon t-shirt m'en empêche. Relevant la tête, j'aperçois la tignasse blonde de Cael qui dépasse à peine de celle de mon p'tit gars mais suffisamment pour que je la remarque. L'un à côté de l'autre, ça à l'air pas mal et ça ne me dérange toujours pas, ça me laisse juste une petite pensée sur le fait que ça pourrait marcher, même si mes doutes de la veille sont toujours là. Je me rendors quelques minutes plus tard pour ne me réveiller que quelques heures après, émergeant difficilement des limbes mais attiré par la bonne odeur du petit déjeuner qui se répand dans la pièce. Bien sûr, Grisha est réveillé avant moi, un petit déjeuner au lit, c'est pas tous les jours qu'il en profite. Son petit corps chaud qui gigotte contre le mien pour se redresser termine de me réveiller. Je mime un merci silencieux à l'attention de Cael que je salue ensuite avant de profiter du repas qu'il a préparé. Le repas terminé, le renard invite mon p'tit loup à parler de son cauchemar, le rassurant sur le fait qu'en parler pourrait le soulager et lui enlever ces mauvaises pensées de la tête... Grisha hésite un moment, me regarde, un peu inquiet mais encouragé par Cael, il se décide à parler...

J'étais au parc Mama et Папа1, on jouait tous ensemble puis, ils ont disparus... Pouf, comme ça... J'ai regardé partout et les zai appelés mais je les zai pas trouvés. À la place, il y avait quelqu'un d'autre mais je sais pas qui parce que c'était tout noir... дядя2 est arrivé mais il était encore loin, il courrait et parlait mais je l'entendais pas, il était trop loin, je crois... Et c'est là que la personne toute noire m'a attraper la main, elle avait une drôle de voix, elle disait qu'elle allait me trouver des parents mais moi, je voulais pas aller avec elle, je voulais rester avec дядя mais il arrivait pas, même si il courait, c'était comme dans les films quand ça va trèèèèès doucement. Et la personne, elle continuait de me tirer pour me prendre et comme je voulais pas, j'ai appelé дядя, encore et encore... Et puis j'ai commencé à devenir tout noir un petit peu à la fois parce que la personne toute noire me lâchait pas... Alors, j'ai crié plus fort parce que j'avais peur, je voulais pas devenir tout noir...

Le cauchemar des services sociaux... Cela dit, c'était une nouvelle version. Le dernier cauchemar à ce sujet avait été bien différent, se retrouvant dans un famille qu'il ne connaissait pas et où on lui répétait que j'avais disparu, comme ses parents ou que je ne voulait plus m'occuper de lui. D'une certaine manière, il y a une certaine amélioration comparé à ses autres cauchemars, au moins, il veut rester avec moi et il m'a vu venir le chercher, même si apparemment, j'avais l'air de faire du sur place... Ca reste un cauchemar mais de mon point de vue, c'est un bon cauchemar... Je le soulève et le tire sur mes genoux, l'entourant de mes bras...

Tu sais, cette personne toute noire, elle ne peut pas te prendre, même si elle le voulait, je ne la laisserais pas faire. Ca pourrait être difficile ou compliqué mais je ferai toujours tout ce qu'il faut pour que tu restes avec moi, jusqu'à ce que tu sois assez grand pour prendre tes propres décisions. Et même quand ce sera le cas, je serai toujours là pour toi, loupiot.

Je serre à nouveau Grisha contre moi, lui faisant un câlin qu'il me rend bien volontiers. Je murmure encore à mon petit garçon que rien ne l'éloignera de moi, que je ne laisserai personne le prendre et l'emmener puis je le relâche, vérifie qu'il va bien puis l'envoie faire sa toilette et s'habiller pour que je puisse l'emmener à l'école. Une fois qu'il a filé, je me laisse aller contre la tête de lit en soupirant avant de m'adresser à Cael...

Il y a de l'amélioration dans ses cauchemars... Au moins, maintenant, il me voit venir le chercher, ce n'était pas le cas avant. Ca faisait des mois qu'il n'en avait pas fait... Ca pourrait se reproduire, tu es sûr que tu ne vas pas regretter de sortir avec moi ? Grisha passera toujours avant tout le reste, toi y compris...

J'ai déjà exprimé ce point mais Cael n'avait pas encore vu ce que c'était quand Grisha réclamait toute mon attention. La veille, je n'avais pas hésité à laisser tomber Cael comme une vulgaire chaussette dès que j'avais entendu le petit garçon m'appeler en criant, je ne lui avais pas accordé la moindre attention alors que nous étions en pleine discussion, je ne me suis pas excusé de le laisser en plan pour filé rejoindre le bambin... Et tout ça ne serait sans doute pas la dernière fois que ça se produirait, je crains qu'il finisse par m'en vouloir de ne pas lui accorder assez d'attention si en plus on ajoute mon boulot et les dossiers sur lesquels je travaille toujours même si je ne suis plus flic. Il faut croire que j'aime me compliquer la vie... Grisha, le bar, les dossiers, l'enquête sur le père de Jeremiah qui risque de m'exploser au visage et maintenant, je me lance dans une relation suivie avec un agent du THIRDS qui pourrait facilement me coffrer pour chaque petite entorse à la loi que j'ai fait dans le cadre de mon enquête... Ouais, pas de doute, je dois avoir un côté masochiste que j'ignorais jusque là. Je vais devoir lui faire des cachoteries en plus de faire attention à Grisha. Si avec tout ça, notre relation fonctionne, ça tiendra du miracle.

Traduction:

© ASHLING POUR EPICODE


Cael Hunter

Messages : 26
Date d'inscription : 26/08/2021
Cael Hunter
Cael Hunter

Lun 24 Jan - 18:59



Pense à moi un petit peu
Nouvelle relation ;


Grisha semble se calmer peu à peu et ose parler de son cauchemar. Il ne s’en rend pas compte mais parler va le libérer peut à peu. Puis a un moment je regarde Grisha et lui propose une petite astuce. Elle a fonctionnée pour certain pourquoi pas sur le petit bout. Je lui prends ses deux petites mains et lui parle doucement.

« Si jamais,ça recommence, essai de faire en sorte de peindre toi même cette personne d’une autre couleur ou de la visualiser en quelque chose qui te fasse rire. Ça peut sembler ridicule mais essai crois moi, tu seras bien surpris. »


Je ne le dis pas mais ça a marché pour moi quand j’étais plus jeune, et que je rêvais que papa nous élimine vu qu’ avec Eli, il nous detestait pour pouvoir nous transformer intégralement et pas lui. J’ébourifie la tignasse du gamin et griffonne mon numéro sur une feuille de papier que je donne a l’enfant et lui fait un clein d’oeil.

« N’hésite pas à m’appeler si jamais ca recommence et si jamais je ne suis pas la d’accord. »


Grisha parti, je me place a coté de val et lui prend la main le laissant parler. C’est rassurant de voir l’amélioration dans les cauchemar du petit quand val l’évoque

«  Tu vois, il tient a toi tu es un super tonton, vu qu'il ta mis le rôle du sauveur »


Et voilà qu’il recommence, je le coupe en lui faisant un baiser esquimau après lui avoir donné une petite taloche derrière son crane d’idiot en guise de réponse avant qu'il ne dise qu'il n'est pas un héro.

«  Écoute, je t’aime comme tu es. Ca ne me dérange pas que tu fasse passer Grisha avant. Grisha a besoin qu’on soit là pour lui. Ce que tu fais merveilleusement bien même si tu en doute. Regarde il a osé parler et son cauchemar a évolué. C'est vraiment positif tout çà »


Je n’ai pas craqué sur toi que pour ton physique mon cher. Et te voir t’occuper du petit me fait t’aimer encore plus. Je ne t’ai rien demandé et j’accepte bien volontiers ce que tu m’offre ne t’en fais pas pour çà . Et
Je regarde Val puis l’abandonne pour aller fouiller mon sac et en sortir une petite peluche que je tends a Val.

« C’est un petit renard spécial anti cauchemar, comme ça il pensera a nos conseils pour calmer ses cauchemars si ca reproduit et ca fera penser à moi. »


J’ai fais exprès de ne pas dire pour qui c’était. Pour Val ou pour Grisha les deux penseront a moi comme ca quand il n’iront pas bien et si je ne suis pas là pour les calmer, réconforter. Je ne suis pas très doué pour réconforter mais j’espère avoir rassuré les deux hommes, mes deux hommes. Même un tout petit peu. Quelques jours plus tard, le médecin viens m’examiner  comme prévu et annonce que je suis totalement guerri. Ca me fend le coeur, car ça veut dire quitter l’appartement de Val et ne plus m’occuper du gamin avec lui. C’est donc en soupirant que je range mes affaires après la visite du médecin. Voilà, je suis prêt a mettre les voiles, mais avant je veux être sur que le petit et son oncles vont bien. On passe la journée ensemble et je préviens le petit bout que je dois rentrer dans ma maison. Il vient me faire un câlin,, je suis agréablement surpris et je lui répété ce que j’ai dis plus tôt tout e le gardant dans mes bras. Je me permet même de lui embrasser la joue.

«  N’oublie pas !  Si le cauchemarre reprends imagine toi cette personne en noir  ou ce qui te fais peur en quelque chose de drôle  d’accord ? Si une arraignée te fais peur, imagine la sur ses patin a roulette entrain de se casser la figure car elle ne tient pas debout. Par exemple »


Il rit a ma bêtise, et moi aussi. Après le câlin, je me relève et cette fois j’ose embrasser Val même si le petit est là. C’est un chaste bisou, je ne veut pas me montrer trop entreprenant devant le petit. Bien que j’en crève d’nvie. Après le baiser, je pose ma main sur sa joue et fixe mon petit grincheux.

« Hey, pour toi c’est pareil, si jamais tu as besoin tu m’appelle d’accord ? N’importe quand compris ? »


On sonne a la porte, c’est le taxi qui me ramène a la dure réalité de rentrer. Je remercie Val pour tout Dans le taxis, je réalise que j’ai laissé mon pyjama chez val. Tan pis on a démarré, j’en achèterai un autre une autre fois. Dans le taxis mon regard s’assombrit. J’étais bien avec Val et le petit ça va me faire bizarre de retrouver ma tranquillité. Le lendemain j’ai repris le travail, Ian m’en a fait voir des verte et des pas mûr à l’entraînement. J’ai compris la leçon, mon corps aussi. Je rentre a la maison tout en compote et repense a Val et Grisha et je me demande ce qu’il peuvent bien faire. J’ai bien sur envoyé  quelques messages a val pour prendre des nouvelles de Grisha et de lui, mais pas trop pour ne pas être étouffant. C’est bientôt le weekend , j’hésite a envoyer un messager pour savoir si Val et disponible pour qu’on passe du temps ensemble. Je renonce, je lui ai déjà trop envoyé de message et je n’ai pas envie qu’il s’imagine que je suis quelqu’un de lourd.  Cela dit on s’est beaucoup appelé pour Grisha, je ne pensais pas qu’il appellerai vraiment, même si le gamin a plus voulu parler avec moi que son oncle sexy. Je tourne littéralement en rond à la maison , Val et Grisha me manque. Avant je serai aller dans une salle de jeu mais la je n’ai pas envie. J’envie la période ou j’était avec Val. Évidement à mon retour Eli ma aussi fait la fête, je me suis pris un sacre savon pour l’avoir inquiété. J’ai du travail a faire pour me faire pardonner de mon entourage. Il est vrai que j’ai été inconscient. Moi qui pensait être seul et ne manquer à personne en cas de pépin, je me suis bien foiré.




[ Rp Clos]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: